Return to site

4/10 Loupe sur les termes "sur", "hyper" et la "surexcitation"

Les conséquences de la sur-stimulation sur le chien de compagnie

Dans le langage courant nous employons des termes tels que "sur" pour "surpeuplé" par exemple. Voyons ce que cela signifie réellement.

"Sur" est un préfixe (www.larousse.fr ; www.maxicours.com) indiquant une supériorité dans l'espace (au-dessus, en excès), le temps, la hiérarchie, le degré ou la qualité.

Nous pouvons employer également "hyper" qui est un préfixe aussi (www.larousse.fr), provenant du grec huper, sur, indiquant une position supérieure dans l'espace, une intensité ou une propriété supérieure à la normale.

Dans le cas de "sur-stimulation" cela peut se traduire par une intensité supérieure à la normale (exemple des comportements joyeux versus une explosion de joie) ou un excès de stimulations dans le temps

En médecine (F.-J.-B. Broussais, Traité de physiol. appl. à la pathol., t. 1, 1822, p. 30 ; Raymond 1832 ; Dictionnaire de L'académie française (8ème édition) cela représente la plus forte intensité d'une douleur ou d'une maladie (paroxysme). Elle prend le nom de surexcitation lorsqu'elles s'élèvent à un certain degré (exacerbation). Dans le langage ordinaire, cet État de nervosité porté à l'extrême ne permet plus d'entendre raison.

J'en déduis que dans ce terme il y a une notion d'excès. Chez un être vivant, celui-ci peut caractériser un mal-être (rupture de l'équilibre). Il peut ainsi y avoir des effets sur le comportement, comme des activités de substitution ou de redirection (course frénétique, sauts...) pour que l'animal s'accommode de la situation/évacue les tensions.

Un certain degré d'intensité doit être dépassé pour arriver à cet état. On parle alors de "seuil" (Dictionnaire Littré ; Dictionnaire de L'académie française (8ème édition) qui représente la limite au-delà duquel commence un état ou se manifeste un phénomène. Au-dessous de celui-ci le phénomène ne se produit pas.

Ainsi la notion de seuil pourrait être variable selon les individus (cf. définitions de stimulation). Elle pourrait dépendre d'une multitude de facteurs comme :

  • le stade de développement de l'animal,
  • les conditions de développement lors des premiers stades,
  • la relation propriétaire - chien,
  • la satisfaction des besoins éthologiques,
  • une mauvaise lecture des signaux de l'animal, une incompréhension,
  • le patrimoine génétique,
  • l'épigénétique et la personnalité du chien,
  • un nombre important de sollicitations et peu de temps de repos,
  • un environnement de vie très riche, etc...
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly